Journal de la caravane bretonne le 13/10

Journal de la caravane bretonne le 13/10

14708071_1053153791466296_7571842264585754216_oA Poitiers, les caravaniers bretons étaient attendus place du marché où nos camarades du 86 tenaient 1 table de collecte devant l’église Notre Dame au magnifique fronton.

Malgré la pluie (tiens, là aussi, un crachin breton !), le cœur était à l’ouvrage pour distribuer des tracts appelant au programme de la journée, collecter des médicaments et du matériel médical.

La CGT de l’hôpital Laborit* avec d’autres militants du collectif unitaire local** était déjà à pied d’œuvre, comme elle le sera durant toute cette journée de mobilisation unitaire poitevine.

Un peu avant 17 heures, nous étions conviés au centre de santé des 3 cités, une sorte de dispensaire autogéré , situé dans un quartier populaire de Poitiers, qui pratique le tiers-payant et accueille gratuitement les bénéficiaires de la Couverture maladie universelle et de l’Aide médicale d’État.

3 médecins y reçoivent les patients dans des locaux entièrement refaits et entretenus par l’association de gestion de ce centre. Un quatrième devrait renforcer l’équipe médicale prochainement. Ce centre, unique en son genre, n’existe que grâce à la détermination de ses créateurs.

Là aussi, la collecte de médicaments et de matériel médical avait été fructueuse et les coffres des voitures sont repartis bien chargés.

Une conférence de presse commune au panel unitaire avait été organisée par le collectif local de soutien au peuple grec qui a annoncé son jumelage avec le dispensaire autogéré grec d’Halandri (un quartier d’Athènes). La convergence s’est avérée manifeste entre les objectifs du CSPG local, la caravane, les revendications exprimées par les syndicalistes de l’hôpital et la vie au quotidien du centre de santé.

La municipalité était présente. Il lui a été demandé la mise à disposition d’un local pour stocker le matériel médical.

A 19h, un apéro dinatoire nous attendait à la salle où fut projeté le film « la tourmente grecque II » dans sa version mise à jour fin juillet 2016. La salle avait été décorée avec une partie de l’exposition des dessins d’enfants des écoles de l’Attique. Emotion garantie !

Le débat qui a suivi la projection a porté à la fois sur les questions de fonds posées par la capitulation de TSIPRAS en 2015,la critique des institutions européennes, l’implication des dispensaires dans la lutte contre l’austérité, les revendications de la CGT de l’hôpital Laborit et du CHU de Poitiers et les similarités des méthodes austéritaires en France et en Grèce.

Parmi le matériel collecté, à noter un électrocardiographe, un audiomètre et un don de médicaments et de matériels par le CHU de Poitiers

Encore une belle journée de mobilisation pour les caravaniers bretons, de bon augure pour la suite des évènements.

*seul établissement spécialisé en santé mentale dans la Vienne

**Collectif 86 pour un audit citoyen de la dette publique, EE-LV, Ensemble ! MJCF, NPA, PCF ,PG,FSU, FSU ? CGT Laborit

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s