le 8 octobre à Rennes + CR

Téléchargez le document en pdf ici 

flyer-caravane-evenements-de-6-et-8-octobre

 

Compte Rendu

Bonjour à toutes et tous, 

Voici mon compte rendu personnel de l’évènement d’hier à Rennes.

2016-10-08 15.38.59.jpg

Si l’affluence n’était pas au rendez-vous (une cinquantaine de personnes  seulement présentes* et une douzaine de passages de personnes pour déposer des vêtements, des consommables et du matériel biomédical), la fin de notre périple breton à Rennes après 11 étapes émaillées, depuis la pointe du Raz, de rencontres avec des syndicats d’agents hospitaliers CGT et de Sudsantésociaux, d’actions avec les comités locaux d’usagers, s’est illustrée par le niveau élevé des prises de parole, des dons et des perspectives pour l’avenir.

A noter la présence et la forte implication de militants du PCF, d’Ensemble!, du NPA, du PG, de la CGT, des Amis du Monde Diplomatique, du CADTM, du collectif des sans papiers, d’Acrimed et de personnes non encartées (les plus nombreuses).

Sur les tables de presse: la revue Pratiques, les publications du CADTM, des tee-shirts « caravane », le livre « les dispensaires autogérés grecs ».

Des gâteaux  ont été très appréciés  et vendus au profit de la caravane et des envois ultérieurs.

Une boite pour les dons a aussi été bien alimentée.

La qualité des intervenants (Manolis Kosadinos pour France Grèce Résistance, Hélène Derrien de la coordination des comités de défense des hôpitaux de proximité et Patrick Dubreuil , de Syndicat de la Médecine Générale et de la revue Pratique) a permis de poser les termes concrets de notre démarche sur le thème : « de la Grèce à la Bretagne, santé et austérité ».

La notion de droit à la santé, ou plutôt d’obligation morale et humaine pour l’accès aux soins, a été mise à mal par les politiques néolibérales appliquées en France depuis le milieu des années 1970 comme celles déjà amorcées en Grèce par les gouvernements Nouvelle Démocratie et Pasok  bien avant les mémorandums de 2010 et jusqu’en 2014 (et amplifiées par le gouvernement Syriza Anel depuis la signature du 3ème mémorandum le 13 juillet 2015 malgré l’opposition de la population- le non au référendum sur le plan de l’Eurogroup l’a emporté à plus de 61%).

La réduction des déficits publics vantée par le gouvernement actuel en France ne fait pas illusion. La ponction s’est faite sur le dos des assurés sociaux et des ayant droits, sans changer le paradigme en vigueur : la dette sociale continue à être payée par les salarié(e)s, les retraité(e)s et les contribuables au lieu de l’être par les employeurs, avec un niveau adéquat de cotisation, la fin des exemptions diverses et autres exonérations, l’abrogation de la nouvelle convention médicale,  la fin du déménagement orchestré des territoires.

Cette dette livrée à la finance et que nous payons tous les jours n’est pas la notre!

Notre démarche solidaire avec les dispensaires autogérés grecs nous place incontestablement sur le terrain de la résistance, incompatible avec les notions d’aide humanitaire et caritative.

Les dispensaires, dont certains créés depuis 2011, n’ont pas vocation à perdurer et en tous cas, certainement pas à cautionner les politiques en vigueur, sont nos interlocuteurs et nos partenaires.

Les rencontrer, mesurer plus précisément les besoins, apprendre des pratiques autogestionnaires et démocratiques, c’est aussi l’enjeu politique  de la caravane.

La Grèce, laboratoire grandeur nature des politiques de régression sociale, interpelle le mouvement social français et européen, de l’urgence à se mobiliser ensemble, peuples grecs, français et européens, contre ces politiques de destruction sociale.

Retisser du lien, participer des mobilisations, s’interroger collectivement sur les pratiques médicales et sur l’implication citoyenne, combattre pied à pied les politiques néolibérales, c’est ce que cette rencontre du 8 octobre à Rennes a mis en lumière, nous encourageant à être plus présents sur les terrains des luttes, des sans-papiers à celle des agents hospitaliers.

Notre démarche, fortement unitaire à défaut d’être pour l’instant massive, apporte des gens nouveaux sur ce travail militant qui associe réflexion politique et sociale avec la mise en oeuvre de la solidarité concrète.

Tout le long de nos étapes en Bretagne, nous avons pu mesurer la solidarité citoyenne avec l’apport de médicaments et de matériel médical par de nombreuses personnes, médecins, pharmaciens, infirmières libérales et simple particuliers. Un hôpital nous a même donné une couveuse pour bébé.

La livraison de sacs et de cartons de vêtements chauds, de cahiers d’écoliers, de jouets pour enfants sera destinée prioritairement aux migrants.
Au vu de la masse des dons de matériels  et autres, nous nous sommes engagés à travailler sur l’envoi de containers à notre retour.

Il nous faut réapprendre les pratiques internationalistes de solidarité, inspirées de  l’histoire du mouvement ouvrier (en 1938, un Convoi Sanitaire International partait de Rennes pour Barcelone, mais aussi le secours rouge pendant la guerre du Vietnam et les convois syndicaux en Yougoslavie en 1992 -1995).

Déjà se profile aussi à l’horizon, l’idée d’une caravane européenne…

Rien décidément n’arrêtera nos rêves !

Pascal Franchet

* en même temps se déroulait la manifestation de Notre Dame des Landes dans la région de Nantes

20161008_162521

dessins-denfant-des-ecoles-de-lattique5

___________

Publicités

Une réflexion sur “le 8 octobre à Rennes + CR

  1. Pingback: CR / 8 octobre à Rennes | Caravane Solidaire avec la Grèce

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s